Civfr.com : Civilization - Ligue Francophone Civfr.com Classement forums de discussion Inscription R?gles de la ligueQuestions les plus fr?quemment pos?es Skin num?ro 2 Civfr.com Questions les plus fr?quemment pos?es Outils du site
Dernier shout - Écrit par colonel81 - Vendredi, 10 Novembre 2017 09:41 - [Le style SMS est interdit dans la shoutbox]
No spoil mais Ophir n'est pas en première place du GOTM d'octobre
  Civfr.com -> petit prince deviendra empereur
m?moriser la page dans un cookie


Pages : (5) 1 2 [3] 4 5   ( Aller vers premier message non lu ) Reply to this topicStart new topicStart Poll

> petit prince deviendra empereur, première partie
sirnichou  Hors ligne
Ecrit le : Mardi 26 Avril 2011 à 15h29
Quote Post


Le Magnifique

Vainqueur du GOTM Civ5 09/11, 01/12, 06/12 Civ 4 03/08, 10/08, 11/08 , 12/08 leader du classement glissant GOTM, Champion GOTM 2008

********

Groupe : Membres
Messages : 2 368
Membre n° : 7 561
Inscrit le : 29 Mai 2007


-



L'Egypte et l'Amérique semblent se faire plaisir sur l'Allemagne d'après les cartes.
PMEmail Poster
Top
Beto  Hors ligne
Ecrit le : Mardi 26 Avril 2011 à 16h44
Quote Post


Le Saigneur des Agneaux

Vainqueur de l'open solo II, Champion du GOTM 2007 Vainqueur GOTM 10/06, 01/07, 03/07, 07/07 & 10/07

********

Groupe : Membres
Messages : 11 827
Membre n° : 5 016
Inscrit le : 17 Juillet 2006


-



C'est totalement injuste ! J'avais déjà remarqué que l'Allemagne subissait les assauts de ses voisins, mais la question n'ayant pas été posée, je n'ai rien dit. Et c'est ce chacal de sirnichou qui va emporter le morceau alors qu'il débarque dans l'affaire la bouche en coeur.
Scandale et corruption !
PMEmail Poster
Top
aaariba  Hors ligne
Ecrit le : Mardi 26 Avril 2011 à 16h54
Quote Post


Coeur de Lion



******

Groupe : Membres
Messages : 411
Membre n° : 9 742
Inscrit le : 27 Juin 2008


Pratique : Multi Civ5



Le grand espion anglais Beto réapparaitra certainement vu la guerre des Indes qui est en cours (mais pas dans le prochain épisode ^^)!
PMEmail Poster
Top
sirnichou  Hors ligne
Ecrit le : Mardi 26 Avril 2011 à 16h57
Quote Post


Le Magnifique

Vainqueur du GOTM Civ5 09/11, 01/12, 06/12 Civ 4 03/08, 10/08, 11/08 , 12/08 leader du classement glissant GOTM, Champion GOTM 2008

********

Groupe : Membres
Messages : 2 368
Membre n° : 7 561
Inscrit le : 29 Mai 2007


-



:1er: Rien d'autre à ajouter Beto ! :sifflote:
PMEmail Poster
Top
Beto  Hors ligne
Ecrit le : Mardi 26 Avril 2011 à 17h15
Quote Post


Le Saigneur des Agneaux

Vainqueur de l'open solo II, Champion du GOTM 2007 Vainqueur GOTM 10/06, 01/07, 03/07, 07/07 & 10/07

********

Groupe : Membres
Messages : 11 827
Membre n° : 5 016
Inscrit le : 17 Juillet 2006


-



Bien mal acquis ne profite jamais. :bleble2:
PMEmail Poster
Top
hulkmusclor  Hors ligne
Ecrit le : Mardi 26 Avril 2011 à 19h32
Quote Post


Le Magnifique

Vainqueur GOTM des oufs 1 et 2, du GOTM 01/08, 02/08

********

Groupe : Membres
Messages : 30 460
Membre n° : 2 964
Inscrit le : 22 Novembre 2005


-



Tiens !

Salut, sirnichou ! :bye:


--------------------
.
PMEmail Poster
Top
sirnichou  Hors ligne
Ecrit le : Jeudi 28 Avril 2011 à 9h57
Quote Post


Le Magnifique

Vainqueur du GOTM Civ5 09/11, 01/12, 06/12 Civ 4 03/08, 10/08, 11/08 , 12/08 leader du classement glissant GOTM, Champion GOTM 2008

********

Groupe : Membres
Messages : 2 368
Membre n° : 7 561
Inscrit le : 29 Mai 2007


-



Salut à tous :boire:
PMEmail Poster
Top
Beto  Hors ligne
Ecrit le : Jeudi 28 Avril 2011 à 10h04
Quote Post


Le Saigneur des Agneaux

Vainqueur de l'open solo II, Champion du GOTM 2007 Vainqueur GOTM 10/06, 01/07, 03/07, 07/07 & 10/07

********

Groupe : Membres
Messages : 11 827
Membre n° : 5 016
Inscrit le : 17 Juillet 2006


-



T'es passé sous Civ V ?
PMEmail Poster
Top
frodon  Hors ligne
Ecrit le : Jeudi 28 Avril 2011 à 10h07
Quote Post


Civ forever



********

Groupe : Admin
Messages : 7 721
Membre n° : 7 010
Inscrit le : 13 Février 2007


-



:arg2:


--------------------
Gentil mage noir.

be the change you want to see in the world!
PMEmail PosterMSN
Top
sirnichou  Hors ligne
Ecrit le : Jeudi 28 Avril 2011 à 11h45
Quote Post


Le Magnifique

Vainqueur du GOTM Civ5 09/11, 01/12, 06/12 Civ 4 03/08, 10/08, 11/08 , 12/08 leader du classement glissant GOTM, Champion GOTM 2008

********

Groupe : Membres
Messages : 2 368
Membre n° : 7 561
Inscrit le : 29 Mai 2007


-



@Beto: Oui à mes heures perdues, c'est à dire pas souvent :ouin2:
Mais c'est toujours avec grand plaisir que je vous lis :bravo1:
J'avoue être en train de sortir un résultat pour le GOTM de ouf civ 5 en court :sifflote: mais je suis tout rouillé :lol:
Les gars du labo sont vraiment extraordinaires :merci:
PMEmail Poster
Top
frodon  Hors ligne
Ecrit le : Jeudi 28 Avril 2011 à 14h08
Quote Post


Civ forever



********

Groupe : Admin
Messages : 7 721
Membre n° : 7 010
Inscrit le : 13 Février 2007


-



QUOTE (sirnichou @ Jeudi 28 Avril 2011 à 12h45)
Les gars du labo sont vraiment extraordinaires :merci:

Euh, ben en fait comment dire :doute: Ah oui, LE gars du Labo :lol:

Tony fait tout tout seul :1er:


--------------------
Gentil mage noir.

be the change you want to see in the world!
PMEmail PosterMSN
Top
aaariba  Hors ligne
Ecrit le : Mercredi 04 Mai 2011 à 15h05
Quote Post


Coeur de Lion



******

Groupe : Membres
Messages : 411
Membre n° : 9 742
Inscrit le : 27 Juin 2008


Pratique : Multi Civ5



Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, vous l'attendiez tous : faites une ovation à...

sirnichou !!!!




Objectif Grimsby



Comme prévu, Lysandre et ses troupes embarquèrent à Sparte le 17 mars. Il avait sous ses ordres environ 5500 hommes dont 600 cavaliers et 70 canons. La flotte passa au nord de l’île d’Andros afin d’éviter les éventuelles tours de guets et patrouilles britanniques. Le 2 avril, l’avant-garde de la flotte avait les côtes anglaises en vue. Il fallut alors plus d’une journée pour regrouper tous les navires de transport qui restèrent hors de vue du port.

Le soir du 3 avril, les chaloupes furent mises à l’eau avec une trentaine de vétérans à leurs bords. Parmi eux on retrouvait le lieutenant Sire Nichou et le sergent Hector qui s’était distingué à la bataille d’Hastings. De plus, Lysandre tint à les accompagner, laissant ainsi le commandement de ses troupes à l’amiral. La petite troupe débarqua à quelques centaines de mètres des remparts de la ville. A part deux gardes gardant l’entrée de la ville, la plupart des sentinelles avait le regard tourné vers l’océan. Après tout, qui pourrait croire à une invasion depuis la terre tant que Northampton tenait bon.

Lysandre ne pouvait prendre le risque qu’une potentielle garnison entende la mort des deux gardes et mette la ville en alerte. Il s’en tiendrait au plan de Sargon. Une sentinelle du rempart fut éliminée silencieusement grâce à un carreau d’arbalète. Puis les grappins furent jetés sur les remparts. Le sergent Hector monta seul et enfila les habits du garde. Il s’assura ensuite que personne ne venait dans sa direction, puis, fit signe au reste de la troupe de monter. Ils suivirent le chemin de ronde vers la tour la plus proche. Les deux sentinelles du bas ne s’inquiétèrent pas d’Hector qui portait leur uniforme. Ils n’eurent pas le temps de le regretter : les deux arbalètes de poing du sergent les firent taire à jamais. Puis 5 grecs montèrent s’occuper des 2 derniers soldats au sommet de la tour. La première tour était désormais sous contrôle.


(IMG:http://img96.imageshack.us/img96/3559/grimsbyinfiltration.png)
L'infiltration de Grimsby



Restait la deuxième tour située à l’opposé puis le phare situé sur les quais. Pour la tour, deux choix s’offraient à Lysandre : soit ils passaient par la ville, en dispersant sa troupe pour ne pas attirer l’attention ; soit ils parcouraient le chemin de ronde en sens inverse, mais alors, ils devraient inévitablement passer par le corps de garde situé au-dessus de l’entrée de la ville. Il adopta le premier choix. Il laissa 3 hommes dans la tour qui enfilèrent des uniformes anglais afin de préparer le signal pour la flotte. Le reste des hommes fut divisé en 7 groupes de 4 et dispersé dans la ville avec pour objectif de se retrouver au pied de la deuxième tour.

Le port était relativement étendu et essentiellement constitué de ruelles tortueuses. C’est au détour d’une ruelle que le pire arriva : le groupe d’Hector tomba sur une patrouille du guet qui donna l’alerte avant d’être réduite au silence. La garde de Grimsby ne savait pas encore quel était l’ennemi, après tout ce pouvait bien être un groupe de brigands. Hector eut alors l’intelligence d’attirer l’attention sur son groupe, laissant les mains relativement libres aux autres groupes.

Les groupes de Lysandre et du lieutenant furent les premiers arrivés sur place. Vu l’urgence, le général décida de ne pas attendre les autres et d’attaquer la tour immédiatement. Malheureusement, suite à l’alerte, la garde avait été renforcée et la tour était défendue par 12 hommes. Le combat s’engagea donc à 2 contre 3 en défaveur des grecs.

(IMG:http://img857.imageshack.us/img857/5299/grimsbyaprst1.png)
Cheminement jusqu'à la deuxième tour


A la connaissance des historiens, c’était la dernière fois qu’un général de premier ordre fut engagé dans un corps à corps. Lysandre et Sire Nichou disposaient de rapières, l’arme des nobles, tandis que leurs hommes étaient armés de sabre d’infanterie. En face, il y avait 3 piques et 9 épées. Lysandre, qui n’avait pas l’expérience de ses soldats fut mis à mal par deux anglais. Il en blessa un, mais l’autre le désarma en le blessant au bras. Le chef grec fut sauvé in extrémis par le lieutenant, puis dut se résigner à ne plus participer au corps à corps. Dans la bataille, il perdit 3 hommes, mais l’expérience des grecs leur permirent de gagner ce combat. Les anglais qui ne moururent pas par les armes furent poussés du haut de la tour. Mais la victoire avait eu un prix, la cloche de la tour avait été sonnée. Lysandre put voir les lueurs des lanternes qui sortirent du corps de garde se diriger vers la tour. Le combat promettait d’être rude…

Il n’y avait pas de temps à perdre, Lysandre ordonna l’envoi du signal. Un signal en morse fut envoyé au large, bientôt suivie par un deuxième en provenance de l’autre tour. 2 autres groupes rejoignirent la tour avant les gardes. Les grecs étaient donc 12 à la tour, mais il fallait absolument que le phare de Grimsby reste allumé. Lysandre envoya donc le Sire Nichou et 4 hommes prendre le phare. Si ce dernier s’éteignait les conséquences seraient catastrophiques ! Une fois le petit groupe partit, Lysandre fit barricader l’entrée de la tour puis n’eut plus qu’à prier les dieux que les renforts arriveraient vite.

Les autres groupes combattaient dans la ville, mais ils étaient moins bien armés que les anglais. Très vite, seul le groupe d’Hector restait encore debout. Le sergent et ses trois hommes firent retraite en se cachant sous les porches ou derrière les étalages jusqu’à être en vue de la première tour. 100 mètres à découvert les séparaient de celle-ci. Ils décidèrent de tenter le coup, mais arrivés à mi-chemin, ils virent une compagnie de gardes anglais sur leur gauche. Hector décide alors de les retenir l’épée au poing. Il se rua sur les gardes dont plusieurs périrent sous sa déferlante de lames. Cependant, à peine les gardes repoussés, des carreaux d’arbalètes fusèrent de derrière. Deux l’atteignirent, mais, faisant fi de la douleur, il continua le combat contre les nouveaux arrivants qui ne purent recharger leurs armes. Finalement, un autre groupe déboucha d’une rue, Hector se tourna vers lui, et, alors qu’il avançait vers ses nouveaux ennemis le sourire aux lèvres, le tonnerre gronda. Le tir de mousquet anglais fit mouche et le preux sergent tomba raide mort.

Le bref éclair du tir permit aux grecs de la première tour d’être les témoins de la mort du sergent. La première tour ne subit ensuite aucun assaut au grand étonnement des helléniques. En fait, les seuls anglais qui avaient vus les grecs s’engouffrer dans la tour étaient morts de la main d’Hector.

De son côté, Sire Nichou et ses hommes avaient investi le phare dans lequel 2 gardes s’apprêtaient à éteindre la flamme. Les arbalètes grecques les obligèrent à renoncer à leur plan. Du haut du phare les grecs purent alors voir l’avant-garde de la flotte arriver au port. Il fallut une heure aux renforts pour arriver à dégager la deuxième tour. Le combat y avait été acharné et seulement Lysandre et 2 hommes étaient encore vivants, mais mal en point.

(IMG:http://img153.imageshack.us/img153/4200/grimsbyfinale.png)
Le final



Puis les renforts investirent silencieusement la ville au petit matin, la garnison déjà bien amoindrie n’eut d’autres choix que de se rendre. Les habitants réveillés par des cris de joie furent extrêmement surpris de voir des soldats grecs faire la fête dans leur ville. Dans la matinée, Lysandre installa son QG à l’hôtel de ville. Sa blessure le faisait souffrir, mais il voulait lui-même prendre en charge les opérations de débarquement et de fortifications. A 10h du matin, on lui apporta la dépouille d’Hector, les carreaux sortant du dos, un trou béant dans la poitrine et l’épée toujours au poing. Les compagnons du sergent racontèrent alors son sacrifice et son combat héroïque. Ce récit tombera plus tard dans l’oreille du roi qui élèvera le sergent au rang de héros. De nos jours, on peut observer sa statue à l’endroit même où il tomba, elle est dédiée à la mémoire des soldats grecs qui périrent durant cette guerre.

Grimsby était prise, mais le plan était un échec partiel, car, suite aux combats de la deuxième tour, les anglais avaient envoyé un messager au prince Henry lui signalant le débarquement. Restait à espérer pour les grecs que le message mette du temps à parvenir à son destinataire…

Prochain épisode : faire sauter le verrou...
PMEmail Poster
Top
Beto  Hors ligne
Ecrit le : Mercredi 04 Mai 2011 à 16h50
Quote Post


Le Saigneur des Agneaux

Vainqueur de l'open solo II, Champion du GOTM 2007 Vainqueur GOTM 10/06, 01/07, 03/07, 07/07 & 10/07

********

Groupe : Membres
Messages : 11 827
Membre n° : 5 016
Inscrit le : 17 Juillet 2006


-



Pour une fois que sirnichou arrive à garder le grand phare... :faux: :dehors:



On sent que tu te fais plaisir aaariba. Et par la même occasion tu nous en donnes aussi. :applau2:
PMEmail Poster
Top
Brunch  Hors ligne
Ecrit le : Mercredi 11 Mai 2011 à 21h53
Quote Post


Le Fort



****

Groupe : Membres
Messages : 156
Membre n° : 6 876
Inscrit le : 21 Janvier 2007


Pratique : Pbem Civ5



C'est clair, un plaisir à lire. Toutefois je ne vois toujours pas le type de victoire visée. Suspens :guitare:

D'autant que le Japon semble toujours menaçant. :doute:
PMEmail Poster
Top
aaariba  Hors ligne
Ecrit le : Vendredi 13 Mai 2011 à 14h25
Quote Post


Coeur de Lion



******

Groupe : Membres
Messages : 411
Membre n° : 9 742
Inscrit le : 27 Juin 2008


Pratique : Multi Civ5



@ Brunch, à ce moment là du jeu, je ne savais pas ce que je viserais non plus ^^. Mes parties sont quasiment toutes comme çà: je ne décide de la victoire que vers la fin.

Voici la suite avec un petit changement de style, j'espère que vous l'apprécierez :


Convergences



Soir du 2 avril 1646, Arkonos de l’ouest.
Dans sa tente, le jeune Henry était penché sur ses cartes. Le commandant Lindberg était parti dans un grand discours sur la nécessité d’attaquer les grecs, mais le prince ne l’écoutait pas. Sur la carte qu’il regardait, des lignes partaient dans un sens avant de brusquement repartir dans l’autre. Des points correspondant à des forts étaient atteints par une ligne, une date était alors notée. Une autre ligne convergeait vers le point, mais la date était postérieure à la première d’un seul jour. Le ballet des lignes et des dates continuait sur une grande partie de la carte puis les lignes s’arrêtaient brusquement à quelques centimètres l’une de l’autre. Une date s’affichait entre les deux points d’arrêts, celle d’aujourd’hui.

Le prince, survola de nouveau la carte, mais il ne comprenait toujours pas. A quoi cela rimait-il ? Les grecs cherchaient-ils à l’humilier en évitant le combat. Ils avaient pourtant l’avantage du nombre, non ? Et puis pourquoi s’évertuaient-ils à assiéger des forts, si c’était pour lever le siège un jour après. Henry savait que cela cachait quelque chose, mais il ne voyait pas quoi. Il cherchait à prédire les mouvements de Sargon, mais même l’oracle de Londres n’aurait pu déchiffrer les intentions de cet homme. C’était comme si le général grec se dirigeait au hasard. Le prince lâcha un
« Oh, shut up ! » à l’adresse de Lindberg puis se replongea dans les cartes…

Soir du 5 avril 1646, Arkonos de l’ouest.
Sargon était dans sa tente avec son aide de camp, ils avaient tous les deux un verre à la main. Des cartes étaient dépliées sur une petite table, mais les deux hommes n’y prêtaient pas attention. Dessus, on pouvait y voir une ligne tracée à l’encre de baleine, elle était ponctuée de dates. Mais en y regardant de plus près, on pouvait voir des dates postérieures à celle d’aujourd’hui. Sur une carte, un grand cercle était tracé. En son centre on pouvait lire : Northampton, 24 avril. Une ligne directe était tracée entre le cercle et la date d’aujourd’hui.

Sargon leva son verre et dit : « Σε αυτό το νεαρό ηλίθιος που θα μας βοηθήσει πολύ » (à ce jeune blanc-bec anglais qui nous facilite la tâche !). Son aide de camp fit un grand sourire, puis les deux verres s’entrechoquèrent dans un son qui rappelait le glas…

Soir du 8 avril 1646, Hôtel de ville de Grimsby.
Le vieil homme examina le bras du patient. Ce n’était pas beau à voir. La chair était boursouflée autour d’une profonde entaille en dessous du coude. Plus inquiétant était la couleur noir-violacée qu’avait la peau autour de la blessure. L’homme secoua la tête et lâcha :
« Désolé général, gangrène [HRP]je me suis pas fait chié à tout traduire en grec ![/HRP].
- Oui, je m’en doutais docteur. Vous pouvez me retaper çà ? »
Le médecin fouilla dans sa trousse en cuir et en sortit une hachette et une scie.
« Retaper ? Non. Mais si vous pouviez me trouver un homme qui ferait le sale boulot, vous ne mourrez pas. Il me faudrait aussi un tisonnier et un brasero. »

Lysandre se retourna vers un homme d’âge moyen qui était dans un coin de la pièce.
« Lieutenant, allez me chercher un homme fort et le matériel nécessaire pour régler mon petit problème!
- Très bien général ! » dit le sire Nichou.
L’homme salua et sortit de la pièce. Le général quitta son fauteuil, le bras droit pendant à son côté, il avait le teint livide et serrait les dents. Il s’allongea sur le bureau et dit :
« Vous voudriez bien m’attacher docteur ? »
Le docteur farfouilla une nouvelle fois dans sa trousse et en sortit une bouteille à moitié remplie d’un liquide brunâtre. Des lettres aztèques étaient gravées sur le verre.
« Si vous buvez quelques gorgées de çà, vous n’aurez pas besoin d’être attaché.
- Du xinchtak ? Non Doc’ ! Demain, on part pour Northampton et j’aurai besoin d’être conscient les jours qui suivent.
- Vous comptez partir avec vos troupes après votre opération ? C’est de la folie !
- Le succès de la campagne en dépend docteur. Je compte sur vous pour me remettre sur pied pendant le voyage et pour ne pas contester mes ordres. »

Le médecin grommela et rangea la bouteille de tord boyau au fond de son sac. Puis il commença à attacher le général. Un quart d’heure plus tard, le lieutenant revint dans la pièce. Il était accompagné d’un colosse en armure qui portait un petit brasero avec un tisonnier planté dedans.
« Voici le sergent Remifas monsieur, dit le Sire Nichou. C’est lui qui s’occupera de l’opération ! »
Le docteur prit le tisonnier d’une main puis tendit la hachette au colosse. Il lui montra du doigt l’avant-bras à couper.
« Coupe bien en dessous du coude mon gars, sinon tu vas me saloper le boulot ! » dit le vieil homme.
Alors que le mastard levait l’arme, le général leva son bras valide.
« Stop, cria-t-il. Doc’, vous voulez bien me filer un bout de chiffon à mordre ? »
Une fois la boule de tissu dans la bouche, Lysandre signifia qu'il était prêt par un grognement. La hache se leva dans la pièce. Alors, un "tchac" se fit entendre, suivit d'un "Pssscccchit" accompagné d'une odeur de chair brulée ; puis, le général s’évanouit…

Le lendemain, Lysandre fut placé dans une litière. Malgré la fièvre qui l’affectait, il réussit à dire adieu à Themistocle et à tenir un petit discours à ses officiers. Ces derniers devaient à la fois faire avancer la petite armée le plus vite possible et sécuriser la ligne de ravitaillement. L’affaire allait bien prendre 2 semaines de marche soutenue.

Le même jour, alors que les anglais poursuivaient Sargon sur la route de Northampton, Henry reçut le message de Grimsby. C’est là que l’inexpérience du jeune prince coûta cher à l’Angleterre : plutôt que de se porter au secours de Grimsby pour couper le ravitaillement grec, il fit faire demi-tour à ses troupes pour rallier Nottingham au plus vite. En fait, il surestimait les forces de Lysandre et croyait qu’on le menait en bateau pour assiéger la ville tranquillement.

L’armée de Sargon continua donc son trajet sans poursuivants. Il avait réussi le tour de force de balader les anglais pendant un mois sans leur montrer qu’il possédait désormais des fusillers. Le 20 avril, l’armée atteignit Norwich où le fort en ruines lui rappelait la bataille qui s’y était déroulé quatre ans plus tôt. Ce soir-là, Sargon obligea son armée à camper un peu plus loin. Superstitieux, il craignait d’être la proie des fantômes des soldats morts. Contrairement à l’habitude, il n’y eut pas de fête dans le campé grec ce soir-ci.

Matinée du 26 avril 1646, Nottingham

Le jeune prince était désespéré. Il venait d’atteindre la magnifique ville de Nottingham située entre mer et montagnes, mais son moral était au plus bas. L’objectif grec était désormais clair pour Henry : Northampton. Comment avait-il pu rater çà ? C’était sans doute à cause de cet imbécile de Lindberg avec ses monologues qui l’empêchaient de réfléchir ! Après tout un prince ne pouvait se tromper s’il était bien conseillé, non ?

Mais au fond de lui, Henry savait qu’il était la cause de cette erreur. Il devait réagir en membre de la famille royale ! Il fallait laver cette erreur dans le sang ennemi. Une victoire lui permettrait enfin d’avoir le respect qui lui est dû. Remonté, il ordonna à Lindberg de prévenir les hommes qu’ils avaient le droit à un jour de repos avant de partir pour Northampton. Après tout, ils avaient faits 17 jours de marche forcée. 17 jours… perdus, et il faudrait encore 12 jours pour atteindre la citadelle. Pendant le reste de la journée, le prince rongea son frein en étudiant les cartes des alentours de Northampton. Dans la nuit, il vit quelque chose qui le fit sourire. Tout n’était peut-être pas perdu après tout…

Nuit du 28 avril 1646, garnison de Northampton.
Le commandant Montgomery en charge de la garnison n’en revenait pas. Des grecs ! Au nord de sa ville ! Comment était-ce possible ? Pourquoi n’avait-il pas été prévenu de leur arrivée. Du haut des remparts nord, il se frotta les yeux une nouvelle fois. Mais, le cauchemar persistait, et il avait pris la forme d’un grand camp ponctué de points lumineux correspondant aux torches et feux. Ce camp était situé au nord de la ville hors de portée de ses canons.

Le mauvais rêve avait commencé 4 jours plus tôt lorsqu’une armée grecque prit position au sud. Il ne s’en était pas inquiété outre mesure vu qu’il avait été prévenu par son prince. Ce dernier lui demandait de résister jusqu’à son retour et l’officier était ravi d’avoir un peu d’action. Mais jusqu’à ce jour, Montgomery ne comprit pas pourquoi les grecs ne commençaient pas à investir la forteresse. Il avait alors l’intuition que quelque chose se tramait. Et maintenant, il devait défendre une citadelle coupée du reste du royaume face à 2 armées grecques, et çà ne l’enchantait plus du tout.

A côté du commandant, certains de ses hommes priaient et d’autres sanglotaient. Certains des plus aguerris souriaient, l’excitation précédant le combat les reprenait. De toute façon, ils ne se rendraient pas et attendraient leur prince. Montgomery s’adressa à un de ses officiers :
« Capitaine ! Faites dire aux hommes que les permissions sont suspendues. Et qu’ils prennent du temps de sommeil à vérifier leurs mousquets, les canons et leurs munitions. Ordonnez le rationnement de la nourriture et de l’eau. Et puis faites envoyer des messagers aux forts : qu’ils s’apprêtent au combat.
- Bien commandant !» Et l’homme partit en courant.

Montgomery sortit sa pipe de sa poche, et emprunta du tabac iroquois à un de ses sous-officiers. Il alluma le foyer et tira quelques bouffées. Fumer le calma et lui rendit les idées clairs, après tout il commandait une garnison de quelques milliers d'hommes.
« Ah ils veulent s’attaquer à la plus grande forteresse anglaise, dit-il tout haut. Très bien, nous leur montrerons ce qu’il en coûte. »

Le quinquagénaire prit alors le chemin de son bureau, donna quelques ordres puis décida de prendre une bonne nuit de repos. Après tout, les prochaines nuits ne seraient peut-être pas aussi confortables. Vers minuit, pendant que le commandant dormait, un feu d’artifice fut tiré du camp de Lysandre. Alors, dans l’obscurité, les pioches grecques se mirent une nouvelle fois en action…

(IMG:http://img10.imageshack.us/img10/4619/convergence.png)
Mouvements des armées entre le 6 et le 28 avril.




Le dénouement est proche, de l'issu de ce siège dépend l'avenir du sous-continent grec. La forteresse résistera-t-elle jusqu'à l'arrivée du prince Henry? Les grecs anéantiront-ils la défense adverse en un tour de main? Qu'est ce qui a bien pu faire sourire le jeune Henry? Lysandre survivra-t-il à sa maladie? Sargon est-il vraiment un génie militaire?

Les réponses vous les obtiendrez en lisant le prochain épisode qui ne s'appellera pas "la bataille finale" ou "le siège de Northampton", mais "le triomphe de ...".

Je vous invite à compléter le titre dans le sujet/vote que je créée de suite. Une apparition dans la suite de l'histoire à la clé!
PMEmail Poster
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

Topic Options Pages : (5) 1 2 [3] 4 5  Reply to this topicStart new topicStart Poll

 

©2004 Skin IBF www.civfr.com par Lagalette

 
 

               Ce site est hébergé par IMINGO

MKPortal M1.1 Rc1 ©2003-2005 All rights reserved
Page affichée en 0.01959 secondes avec 4 requêtes