Civfr.com : Civilization - Ligue Francophone Civfr.com Classement forums de discussion Inscription R?gles de la ligueQuestions les plus fr?quemment pos?es Skin num?ro 2 Civfr.com Questions les plus fr?quemment pos?es Outils du site
Dernier shout - Écrit par colonel81 - Vendredi, 10 Novembre 2017 09:41 - [Le style SMS est interdit dans la shoutbox]
No spoil mais Ophir n'est pas en première place du GOTM d'octobre
  Civfr.com -> Epopée des grecs
m?moriser la page dans un cookie


Pages : (3) 1 [2] 3   ( Aller vers premier message non lu ) Reply to this topicStart new topicStart Poll

> Epopée des grecs, Warlords
Beto  Hors ligne
Ecrit le : Mardi 17 Juillet 2007 à 21h49
Quote Post


Le Saigneur des Agneaux

Vainqueur de l'open solo II, Champion du GOTM 2007 Vainqueur GOTM 10/06, 01/07, 03/07, 07/07 & 10/07

********

Groupe : Membres
Messages : 11 827
Membre n° : 5 016
Inscrit le : 17 Juillet 2006


-



:applau2: :applau2: :applau2:


On a bien envie tout de même que Saladin rabatte le caquet de ce Mr Durosep un rien antipathique.
PMEmail Poster
Top
Garret92  Hors ligne
Ecrit le : Mardi 17 Juillet 2007 à 22h12
Quote Post


Le Sage



*******

Groupe : Membres
Messages : 937
Membre n° : 4 142
Inscrit le : 23 Mars 2006






Excellent ! Je te conseille même de développer tes écrits en t'inventant ta petite histoire, c'est ce qui va rendre ton épopée unique, vivement la suite !


--------------------
Fan du Mod Caveman 2 Cosmos sur la grosse carte de Terre !
http://www.youtube.com/watch?v=qZ3VJsQPSFA
PMEmail Poster
Top
tachy  Hors ligne
Ecrit le : Jeudi 19 Juillet 2007 à 18h17
Quote Post


Le Terrible



***

Groupe : Membres
Messages : 69
Membre n° : 7 384
Inscrit le : 18 Avril 2007






La 2éme guerre Arabo-grecque: Iére partie





L’essentiel de ce récit est un condensé de l’histoire de la 2éme guerre arabo-grecque du célèbre reporter de guerre grec Basil Liddle Hart.

1)La marche vers la guerre


(IMG:http://img357.imageshack.us/img357/2725/grceen1879pm1.jpg)


La Grèce et l'Arabie en 1879



Il est facile de trouver une multitude de raison à la déclaration de guerre du roi saladin XLV à Josef Durosep. Mais pour résumer on peut avancer trois grands points :
-L’inacceptation des clauses du traité de 1830 et notamment la volonté de récupérer Muscat et Basrah.
-L’inquietude suscitée par la montée en puissance de la Grèce
-La rancœur culturelle et religieuse à l’égard de la Grèce et la volonté d’affaiblir un si puissant voisin.

Du côté Grec, la déclaration de guerre surprend tout le monde à commencer par Josef Durosep. Celui-ci envisageait sérieusement la guerre avec saladin XLV mais ne voulait pas la démarrer avant de disposer d’une armée plus moderne et nombreuse. C’est véritablement la surprise de César, d’autant plus que l’incorruptible a encore besoin de renforcer sa mainmise sur le pays. Les arabes ont donc l’avantage de la surprise.

Mais, ils n’ont pas su l’exploiter. L’armée arabe de 1879 ressemble beaucoup à celle de 1830 au niveau des doctrines et manque d’artillerie : la victoire est pour elle affaire d’esprit arabe avant tout : Néanmoins la plupart des unités de première ligne sont des unités d’infanterie et de cavalerie bien entrainés et fanatisés à défendre leurs villes.

L’armée grecque de 1879, ressemble également largement à celle de 1830. Mais elle dispose tout de même de plus d’artillerie et surtout elle a compris le déclin de la cavalerie (qui chez les arabes constitue encore le fer de lance offensif). Elle dispose déjà en 1879 d’une unité de char et plusieurs officiers ont compris le potentiel de cette arme. Enfin, elle dispose de 2 avantages supplémentaires : Une industrie puissante et un réseau ferroviaire très développé qui lui permettra des manœuvres bien plus importantes que son homologue arabe au début de la guerre.

(IMG:http://www.secondeguerre.net/images/articles/chars/us/mo/lee1m3.jpg)


Char Grec de la 1ere DB juste avant son engagement à Argos- 1879




(IMG:http://img110.imageshack.us/img110/5948/ob1879xn7.png)


OB Grec en 1879




2)La campagne des frontières : 1879-1884

La campagne des frontières est un ensemble de mouvements offensifs et contre-offensifs confus au niveau de la frontière arabo-grecque. Le plan arabe d’origine est de piller la région et d’encercler Argos et Basrah en attendant des renforts. Pour cela elle rassemble deux armées : La première commandée par I. kasar rassemble 2 divisions de cavalerie et une division de canons soit 48000 hommes et doit paralyser la région de Basrah. La deuxième commandée par S.Lascar rassemble 6 divisions de cavalerie et une d’artillerie soit 110000 hommes et doit encercler Argos.
La première armée est encerclée est anéantie grâce à des renforts venus par Voie ferrée. Mais la deuxième repousse avec succès une charge de char( !) et parvient à faire retraite en laissant une arrière garde : Si celle-ci est anéantie, Lascar (qui porte bien son nom est hors d’atteinte) est hors d’atteinte.

(IMG:http://img510.imageshack.us/img510/6704/premierebatailleprsdebaed7.jpg)


Premier combat près de Basrah



(IMG:http://img510.imageshack.us/img510/9300/premirebatailleprsdargoyi9.jpg)


Premier combat près d'Argos



Après plusieurs escarmouches mineures, néanmoins l’armée grecque renforcée et modernisée par la mobilisation industrielle qui commence à porter ses fruits décide de clore la campagne par un engagement décisif. Hors Lascar qui a été molesté pour sa retraite par saladin lui-même fait un retour offensif, renforcé par une division de canons. Les Grecs commandés par Jules Martel(le petit-fils de Charles) parviennent à masser discrètement une armée imposante dans la jungle, rassemblant 5 divisions d’infanterie, 2 d’artillerie et 3 de cavalerie face à Lascar et à le prendre par surprise au printemps 1884. Celui-ci à reçu l’ordre de tenir le terrain et est tué au milieu de ses hommes lors de l’offensive grecque. Les Grecs perdent 20000 hommes mais anéantissent la plus menaçante armée arabe. Le temps de l’offensive arabe est fini : La bataille des frontières est terminée.

(IMG:http://img510.imageshack.us/img510/4926/julesmartellassautpg3.jpg)


Jules Martel ecrase Lascar lors d'un combat décisif



Lettre de Jules Martel à son supérieur (29 Aout 1884) :
« L’anéantissement des principales forces arabes, ces jours-ci a résulté de notre bon placement tactique et du courage de nos valeureux soldats, mais peut être plus encore des ordres qui avaient été donné à Lascar : C’était un très bon tacticien et il aurait pu faire retraite par la jungle, comme il l’a fait il y a 4 ans devant Argos. Son ordre de tenir a été fatal. Je ne pense plus désormais que les arabes puissent reprendre l’offensive, ou seulement sporadiquement : Le flot de matériel neuf et de renfort que je reçois et la faiblesse de nos pertes me donne le plus grand optimisme pour la suite des événements »


3)La mobilisation du pays : La Grèce devient une machine de guerre

(IMG:http://img510.imageshack.us/img510/6798/villes1879cs8.jpg)


Résumé des cités grecques en 1879



Dés le début de la guerre l’incorruptible déclare :
« Je veux que le pays tout entier se dresse contre l’envahisseur ».

En 1879, la Grèce est de loin la première puissance industrielle mondiale, avec une production de marchandise annuelle de plus de 500 millions de tonnes.

(IMG:http://img510.imageshack.us/img510/5517/economie1879xg1.jpg)


Les premiéres economies mondiales en 1879




Staline nationalise les derniers secteurs libres et pousse tout le pays à donner le meilleur de lui-même. Il bénéficie au début de la vieille rancœur, bientôt attisée en haine, contre les arabes et de la peur de l’invasion. L’incorruptible avait ordonné, avant la guerre, l’expansion des radios et des tours de diffusion afin de propager largement la propagande : Ce grand programme s’achève en 1882 par la construction d’une immense tour de radiodiffusion à Corinthe.

(IMG:http://img510.imageshack.us/img510/898/toureiffelvl3.jpg)


La tour Eiffel de Corinthe



Enfin, il déclare que les troupes ont besoin d’une musique populaire pour partir à l’assaut : ainsi nait en 1885………….

(IMG:http://img510.imageshack.us/img510/1245/rocknrollty6.jpg)



La mainmise de l’état sur tous les secteurs de l’économie et de la société est complète en 1889 : L’état devient un état policier. L'incorruptible est nommé "sauveur de la nation" et botient les pleins pouvoirs à vie.

(IMG:http://img444.imageshack.us/img444/4928/fascismeez3.jpg)



Entre temps, la production pétrolière a été multipliée par 1.5, celle de moteurs par 4, celle de chars par 7, celle de fusils par 5 et celle de canons par 3.5. Entre 1889 et 1905, la production sera à son apogée entrainant les troupes grecques de plus en plus loin en Arabie.

(IMG:http://img510.imageshack.us/img510/5843/usineguerrekr1.jpg)


Usine de montage de canons à Pella-1879



(IMG:http://img510.imageshack.us/img510/9004/charbonnageoc4.jpg)


Centrale thermique à Corinthe-1892




Suite dans Médine : La déferlante commence


--------------------
Fataliste, il nourrissait la conviction qu'il existe certaines puissances superieures auxquelles l'homme, et le soldat en particulier, ne peut resister. Au nombre de ces puissances, il comptait en premiere ligne les cigares et le champagne, la volaille froide et le saucisson à l'ail.
Marx parlant de Napoléon III
PMEmail Poster
Top
tachy  Hors ligne
Ecrit le : Samedi 21 Juillet 2007 à 21h32
Quote Post


Le Terrible



***

Groupe : Membres
Messages : 69
Membre n° : 7 384
Inscrit le : 18 Avril 2007






La 2éme guerre arabo-grecque: le temps de corbeaux est venu





4) Médine : la déferlante commence

(IMG:http://img341.imageshack.us/img341/2012/ob1885iv7.png)


OB grec en 1885



Pendant que la bataille des frontières s’achevait, les forces grecques ont achevé leur concentration près d’Argos. Le haut commandement, et Josef Durosep voulait délivrer un coup rapide en plein cœur du territoire arabe. Ils avaient pour cela amassé 4 divisions blindées dont 3 étaient rassemblées dans la première armée blindée commandée par le plus grand théoricien grec de cette arme : Georgi Joukov. Il la mènera à la gloire. Le succès de jules martel en 1884, permit d’accélérer encore la manœuvre car aux forces d’invasions déjà écrasantes se joignaient presque toute l’armée de Jules Martel.

Les armées grecques ont commencé à assiéger Médine en 1886, mais elles manqué encore d’expériences et n’ont pas donné immédiatement l’assaut. Georgi Joukov écrira :
« Nos soldats étaient jeunes et récemment levés : Même si ils disposaient d’un matériel dont les arabes n’auraient jamais rêvé, ils étaient dans l’ensemble moins expérimentés que leurs adversaires. Mais les erreurs tactiques et stratégiques de celui-ci compensèrent largement ce désavantage qui s’estompa dès les premiers combats. »

Pour une première fois, les grecs y vont fort : 10 divisions d’infanterie, 4 d’artillerie, 2 de cavalerie, 4 de blindés, soit 400000 hommes, 900 canons et 1200 chars face à 46000 pauvres défenseurs dont 12000 ne disposent que d’arc et d’arbalètes !!!

Les combats sont néanmoins violents, et la ville est emportée et rasée par un sanglant assaut en 1889.


(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/6576/julesmartelprendmedinetf4.jpg)

Jules Martel charge devant Medine



5) La prise de Fustat

La victoire de Médine dope moralement l’armée Grecque qui continue de s’enfoncer en territoire arabe.
Du côté arabe la prise de Médine résulte, pour une part de la décision des vieux généraux ineptes du vieux roi saladin XLV d’envoyer des renforts en attaques sporadiques sur Basrah plutôt que de renforcer Médine assiégée. Rober E Lee, à l’époque, encore jeune colonel écrira dans ses mémoires de guerre :
« Le roi était entouré d’une foule de généraux et de conseillers vieux et usés dont on se demandait combien étaient achetés par les grecs. Le haut état major était complètement inepte et l’armée ne présentait plus qu’une belle façade derrière laquelle tout était vermoulu Je dus me battre pour que la première division blindée fût formée…Et pendant qu’ils jouaient à la guerre, et qui plus est à une guerre vieille de 100 ans, les grecs la faisaient, eux, la guerre. »

Ces contre attaque devaient couper les lignes de communications des grecs, distraire des forces de leurs attaques principales, et user peu à peu leur armée. Mais ces contre-attaques s’achevaient souvent par des massacres inutiles. Les grecs disposaient d’une mobilité supérieure et d’une capacité industrielle qui remplaçait chaque perte au triple.

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/2756/raidaraberepoussprsdebajs4.jpg)


Un raid arabe est ecrasé près de Basrah



Après Médine, la 2éme armée grecque commandée par Jules Martel s’est dirigée dans une longue route jusqu’à Fustat tandis que la première de Georgi Joukov qui rassemblait maintenant 7 divisions blindées est répartie vers Basrah pour joindre des renforts et attaquer Najran.
Contrairement à Médine, Fustat est bien défendue, notamment par deux divisions de chars et une de mitrailleuse. La garnison comporte 120000 homme et a reçu comme ordre de tenir jusqu’à la mort. Mais l’armée grecque conserve la supériorité numérique et reçoit l’appui de ses destroyers qui arrosent abondamment la cité d’obus de 200 mm. L’assaut est particulièrement sanglant et les grecs perdent 45000 hommes mais la garnison et la ville sont anéanties(1893). De plus les arabes perdent d’importants gisements de cuivre et d’aluminium.

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/1180/canonadeafustatpb4.jpg)


Canonade a Fustat



(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/1923/infanteriegrecquechargedz2.jpg)


L'infanterie charge courageusement les blindés arabes lors de l'assaut decisif sur Fustat




6) Le commando Jerry et la prise de Najran

(IMG:http://img341.imageshack.us/img341/2397/ob1895wi3.jpg)


OB grec en 1895



Après la prise de Fustat, Jules Martel se laisse séduire par l’idée audacieuse du lieutenant-colonel Jerry Dominovitch qui préconise un raid pour détruire les installations pétrolifères d’Aujrat. Celui-ci n’ignore pas l’importance immense du pétrole arabe. L’Arabie est en effet riche en pétrole avec 3 grands gisements, un dans les steppes froides de Yusmana, un autre dans le désert de Merw et le dernier dans le désert d’Aujrat, à 250 km des positions de l’armée grecque. Jules martel ne peut lancer d’offensives massives car son armée doit combler ses pertes, mais il accepte l’envoie d’une divisions de cavalerie commandée par Jerry sur les lieux. Celle-ci franchit les monts Berbères et s’introduit dans le désert d’Aujrat. Elle n’est plus qu’à une centaine de kilomètres de son objectif lorsqu’elle est interceptée par deux divisions de cavalerie arabe : C’est la curée. Jerry se bat au milieu de ses hommes et est tué dans le combat. Mais la division se bat avec l’acharnement du désespoir et une division de cavalerie arabe est anéantie avant qu’elle-même ne succombe. Jules Martel entre dans une colère noire mais doit en informer ses supérieurs. Il est sérieusement engueulé par l’incorruptible lui-même mais reste à son poste. Il reçoit l’ordre de ne plus se préoccuper des gisements d’Aujrat et de préparer une offensive vers Boukhara.


(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/2984/lecommandojerrychargpargg7.jpg)


Le commando Jerry repoussé victorieusement la premiere charge arabe



Pendant ce temps, Georgi Joukov achève ses préparatifs et se lance à l’attaque de Najran, soutenu par une flotte puissante. C’est alors que le commandant de la garnison L. Kader prend une décision fatale : au lieu de rester à l’abri dans Najran il prend avec lui la moitié de ses forces pour contourner l’armée grecque et la prendre en sandwich entre Najran et Basrah. Lee écrira à son sujet : « C’était un général stupide qui ne se souciait que de sa gloire et de son avancement et qui a pris une décision regrettable, vu la supériorité de l’ennemi. C’était un de ces généraux d’opérette dont je voulais me débarrasser. »
Et en effet, Kader est anéanti par une armée de réserve maintenu à Basrah tandis que Joukov avec 1550 chars, 200000 hommes et soutenu par 90 destroyers se lance à l’assaut contre une garnison réduite, même si elle comporte une division de l’infanterie d’élite arabe : Les marines. L’assaut de 1895 n’en est pas moins facile et reste la dernière bataille que les grecs ont remportée avec aisance et sans trop de pertes. Joukov se garde néanmoins de raser la ville qui offre un point de départ pour frapper le cœur de l’Arabie : Médine.

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/5760/prisedenajrannx4.jpg)


Assaut sur Najran



7) Les opérations maritimes 1879- 1905

Au début de la guerre la Grèce ne disposait que de 4 frégates et un destroyer était en chantier à Persépolis. Mais dans le programme de modernisation des armées, la flotte fut entièrement modernisée, et dès 1885, tous les navires grecs fonctionnaient au mazout. Cela permit à la flotte de couler une bonne moitié de la flotte Arabe, puis de s’en prendre à la flotte de pêche (deux tiers du tonnage détruit) plongeant de nombreuses villes dans la disette. Enfin ce furent les navires marchands. Malgré cela, l’Arabie disposait de suffisamment de pétroliers pour exporter son pétrole vers les autres pays, ce qui constituait une grande source de revenus et d’influence politique pour les arabes.

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/3249/destroyerchargeantunefrbp6.jpg)


destroyer grec chargeant une fregate arabe lors de la bataille navale de Persepolis-1887



8) La mobilisation arabe

Le vieux roi saladin XLV meurt le 9 janvier 1896. L’heure de Robert E Lee est venue. Ce général de division qui s’oppose continuellement à l’état major depuis 1879 s’est constitué un vaste réseau d’espions et d’influence et il a l’oreille du nouveau roi, le jeune et progressiste saladin XLVI. Il décide de purger l’état-major mais un imprévu ne va pas lui en laisser le temps : Le peuple hait saladin XLV et toute son administration qu’il rend ( à raison d’ailleurs), responsable de ses malheurs. Le roi doit être enterré de nuit tant l’hostilité est grande, mais la colère du peuple éclate le 23 février.
Ce jour là, la population de la Mecque se rend maitre de presque toute la capitale et pourchasse les anciens hauts-dignitaires du régime. Une trentaine de généraux de l’ancien état-major sont exécutés ainsi que les ministres de l’ancien gouvernement. Le mouvement s’accompagne aussi de violences anti-hindoues qui vont jusqu'à l’exécution du grand prêtre de la capitale.
Lee n’a vu que vaguement venir le mouvement mais il n’est pas mecontent de l’élimination de ses rivaux. Il parvient à sauver ses proches, contenir le mouvement à la capitale et il sauve la monarchie en proclamant une constitution, et l’élection d’une assemblée représentative. Il modernise et simplifie profondément l’état et limite le pouvoir de l’hindouisme. Si Saladin XLVI reste le roi, c’est Lee qui détient désormais l’essentiel du pouvoir en tant que chef du gouvernement et des armées. Le duo Lee-saladin XLVI lance alors véritablement la mobilisation de l’économie arabe. Toutes les industries d’armement sont nationalisées, ainsi que celles de l’énergie et du pétrole tandis que l’ensemble de la flotte marchande est mis au contrôle de l’état. Même si, entre 1896 et 1906 la production de chars est multipliée par 3 , celle de fusils par 2 et celle de canons par 1.5, l’Arabie ne peut fournir aucune arme tant sa situation est dramatique.


Si Lee comprend le rôle essentiel de la mobilisation industrielle il sait aussi que l’Arabie n’a aucune chance de gagner la guerre seule. Il cherche le soutien sur l’autre continent. Bientôt un rapprochement s’esquisse avec Chaka, président des zoulous. Celui-ci, pas le traité d’Ulundi s’engage à déclarer la guerre aux grecs contre une aide financière ou industrielle. Mais comment payer ??? En pétrole : l’Arabie produit 6 millions 400000 tonnes de brut par an en 1900 et Chaka en réclame 2.5 millions pour déclarer la guerre. C’est ainsi que lorsque l’empire zoulou déclarer la guerre aux grecs en 1905, Lee a l’espoir de parvenir rapidement à un traité avec les grecs. Il perdra vite ses illusions.


9) La campagne du centre : 1ere partie

(IMG:http://img341.imageshack.us/img341/2636/ob1900us8.jpg)


OB grec en 1900



Les moyens arabes vont désormais en augmentant. Lee explique sa stratégie dans ses mémoires de guerre :
« Nos moyens augmentaient mais nous n’avions toujours pas de forces suffisantes pour affronter directement les deux principales armées grecques, ni pour défendre efficacement une ville. Je repris donc, malgré moi la stratégie de mes prédécesseurs : des raids massifs sur les lignes de communications et de ravitaillement adverses. Ces premiers raids furent couronnés de succès. Mais l’apparition de nouvelles armes du côté des grecs les a rendus presque complètement inefficaces. »

Quelles furent ces nouvelles armes ? Le perfectionnement des moteurs et des techniques aérodynamiques permet aux grecs de commencer la production de chasseurs et d’hélicoptères de combat dès 1898. Le nombre s’élève, en 1905 à 500 chasseurs, 700 bombardiers et 800 hélicoptères de combat par an . Les arabes ne disposent pas d’armes comparables et le ciel devient dès lors grec.

(IMG:http://img341.imageshack.us/img341/1103/aviationyn7.jpg)





Les profonds raids que les arabes lançaient au centre son dès lors condamnés.

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/7827/helicoptereecrasantunragl8.jpg)


un raid blindé arabe ecrasé par des helicopteres de combat



Néanmoins, à cause de ces raids, Jules martel reçoit l’ordre de marcher sur Boukhara, en 1898. Il dispose de nouveau de 900 chars, 750 canons, et 330000 hommes face à une garnison de 86000 hommes et 300 chars. L’assaut est dur et sanglant mais couronné de succès en 1900.

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/5751/lesmarinesemportentboukul6.jpg)


Les marines grecs emportent Boukhara



10) La Mecque et la guerre du pétrole

Lee se retrouve dans une nouvelle situation de crise : Ses raids sont devenus inefficaces et Joukov marche sur La Mecque, bombardée, de plus, par 120 destroyers grecs. Il décide de transférer dès 1902 le gouvernement à Fustah. Lee s’exprimera ainsi :
« Cela fut souvent vu comme une trahison, et en effet, sous un certain angle s’en était une. Mais dans l’état de la fin d’année 1902, la Mecque était déjà condamnée et impossible à tenir. En plus d’une immense armée, les grecs avaient rassemblé près de 2000 avions et 200 destroyers pour la liquider. La Mecque n’était pas l’Arabie, il fallait mieux la perdre plutôt qu’elle et l’Arabie ».

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/8867/bombardementdelamecquegt3.jpg)


Les bombardiers grecs ont deversé 100000 tonnes de bombes sur la mecque en quelques mois



(IMG:http://www.interet-general.info/IMG/tokyo4.jpg)


Bombardier grec au dessus des installations portuaires de la mecque


Néanmoins pour des raisons politiques et militaires la garnison doit rester en place. Son état d’esprit à la veille de l’assaut de 1905 est une résignation objective : extrait de témoignages de guerre- Folio édition : »Chère mère, ceci est la dernière lettre que tu recevras de moi. Les grecs nous ont presque complètement encerclés et chaque jour des centaines, surement des milliers de nos camarades meurent sous les obus et les bombes qu’ils nous envoient. Ce qui est le plus démoralisant, peut être, ce n’est pas tous nos frères d’armes morts, la guerre y habitue tellement, mais notre complète incapacité à riposter. Nous sommes condamnées à mourir sans rien pouvoir leur faire. Nous sommes impuissants, impuissants... Je t’envoie ce courrier par le dernier wagon postal qui part demain de cette ville qui n’existera bientôt plus. Fuis loin vers le sud et ne te retourne pas. Adieu."

Les grecs lancent l’assaut, le 20 Mai 1905. Il faudra près de 2 mois pour achever le nettoyage. Lorsque la bataille se termine, vers le 20 Juillet, on peut faire les comptes. Les grecs perdent un peu plus de 30000 hommes. Pas un arabe n’a survécu. La ville est entièrement détruite. Joukov écrira : « Figurez-vous un terrain d’une centaine d’hectare dont pas le moindre mètre carré n’a été calciné par les flammes et n’est pas recouvert de deux ou trois cadavres en putréfaction. Vous aurez une vague idée de ce qu’était la scène. Il fallut même déverser des centaines de bombes au phosphore sur les ruines de l’ancienne capitale arabe pour éviter que la décomposition du demi-million de cadavres poussée par la canicule n’entraine une immense épidémie. »

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/8679/lescharsemportentlamecqqm6.jpg)


Les chars grecs emportent la Mecque

L’incorruptible, lui-même vint sur le terrain pour féliciter ses troupes. Mais, du côté de l’état major la fête ne fut pourtant pas au rendez-vous. Les zoulous avaient déclaré la guerre et saladin XLVI refusait obstinément la capitulation sans condition qui était les buts de guerre grecs, fixés par l’incorruptible dès 1879. Les troupes étaient fatiguées et le pays commençait à gronder après 25 ans d’efforts et de privations, malgré l’empire policier de Josef Durosep.

En attendant, on avait soudainement réalisé l’importance du pétrole arabe chez les grecs. Et il fut décidé de lancer deux grands raids sur les 2 importants gisements arabes à portée. Celui lancé sur les puits d’Aujrat atteint son but mais se transforma en massacre de deux divisions de chars car jules martel prit la décision de faire avancer ses blindés jusqu’à une importante mine de charbon arabe….mais située à 500 km des troupes grecques. Joukov écrira de Martel : « c’était un excellent tacticien mais il était resté dans l’infanterie et pensait que les troupes mécanisées pouvaient tout faire et s’avancer sans risques très loin sans soutien. Il avait sous-estimé le potentiel de l’empire arabe. L’attaque du puit de Merw est très éprouvante aussi, car il n’y que des hélicoptères de combats de disponibles et une infanterie Sam défend ce puit. Il faudra la perte la perte de 200 hélicos pour s’emparer des puits et les détruire. Cependant ces deux raids font passer la production arabe de 6.4 à 1.9 millions de tonnes annuel.

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/8468/guerredupetroleaujrataa2.jpg)


Raid grec sur les puits petroliféres d'Aujrat


Suite dans : la campagne du centre : 2éme partie

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/1665/operations18851907ae7.jpg)



Résumé des principales opérations: 1885- 1905




Note de conteur: J'ai pris le parti de raconter cette guerre avec pas mal de details: à votre avis ai-je fais le bon choix?


--------------------
Fataliste, il nourrissait la conviction qu'il existe certaines puissances superieures auxquelles l'homme, et le soldat en particulier, ne peut resister. Au nombre de ces puissances, il comptait en premiere ligne les cigares et le champagne, la volaille froide et le saucisson à l'ail.
Marx parlant de Napoléon III
PMEmail Poster
Top
tachy  Hors ligne
Ecrit le : Samedi 21 Juillet 2007 à 21h35
Quote Post


Le Terrible



***

Groupe : Membres
Messages : 69
Membre n° : 7 384
Inscrit le : 18 Avril 2007






excuser moi; j'ai oublié d'activer la reduction des images en uploadant et j'ai la flegme re-uploader. :aniv0:


--------------------
Fataliste, il nourrissait la conviction qu'il existe certaines puissances superieures auxquelles l'homme, et le soldat en particulier, ne peut resister. Au nombre de ces puissances, il comptait en premiere ligne les cigares et le champagne, la volaille froide et le saucisson à l'ail.
Marx parlant de Napoléon III
PMEmail Poster
Top
hulkmusclor  Hors ligne
Ecrit le : Samedi 21 Juillet 2007 à 21h57
Quote Post


Le Magnifique

Vainqueur GOTM des oufs 1 et 2, du GOTM 01/08, 02/08

********

Groupe : Membres
Messages : 30 460
Membre n° : 2 964
Inscrit le : 22 Novembre 2005


-



Magnifique épopée, vraiment ! :applau2:

De mon côté, je n'ai rien contre les détails :bravo5:


--------------------
.
PMEmail Poster
Top
holocanthe  Hors ligne
Ecrit le : Dimanche 22 Juillet 2007 à 16h10
Quote Post


Poisson Pané

Champion du GOTM 2005, Vainqueur GOTM 06/07, 11/07, 08/08, 03/09, 2e du classement glissant GOTM

********

Groupe : Membres
Messages : 14 410
Membre n° : 1 279
Inscrit le : 14 Décembre 2004
-

-



Je crois que ce Josef Durosep se prend pour un certain George W Bush :huh:
Il passe son temps à taper sur des arabes pour du pétrole :biggrinking:


--------------------
Pomacanthidae Euxiphipops Xanthometopon
PMEmail Poster
Top
tachy  Hors ligne
Ecrit le : Lundi 23 Juillet 2007 à 12h09
Quote Post


Le Terrible



***

Groupe : Membres
Messages : 69
Membre n° : 7 384
Inscrit le : 18 Avril 2007






Oui, c'est vrai même dans Civ les arabes ont du petrole à profusion(3 sources et encore, la seule que j'ai était sur leur territoire avant 1820). :doute:


--------------------
Fataliste, il nourrissait la conviction qu'il existe certaines puissances superieures auxquelles l'homme, et le soldat en particulier, ne peut resister. Au nombre de ces puissances, il comptait en premiere ligne les cigares et le champagne, la volaille froide et le saucisson à l'ail.
Marx parlant de Napoléon III
PMEmail Poster
Top
Beto  Hors ligne
Ecrit le : Lundi 23 Juillet 2007 à 12h26
Quote Post


Le Saigneur des Agneaux

Vainqueur de l'open solo II, Champion du GOTM 2007 Vainqueur GOTM 10/06, 01/07, 03/07, 07/07 & 10/07

********

Groupe : Membres
Messages : 11 827
Membre n° : 5 016
Inscrit le : 17 Juillet 2006


-



QUOTE (tachy @ Samedi 21 Juillet 2007 à 22h35)
excuser moi; j'ai oublié d'activer la reduction des images en uploadant et j'ai la flegme re-uploader. :aniv0:

Tu devrais quand-même prendre le temps de modifier tes images. C'est dommage d'écrire une épopée aussi riche et de ne pas sortir un produit fini parfait. Le récit étant long, il est clair que les images non réduites gènent un peu la lecture.



A part ça : la suite ! :bravo1:
PMEmail Poster
Top
tachy  Hors ligne
Ecrit le : Lundi 23 Juillet 2007 à 17h48
Quote Post


Le Terrible



***

Groupe : Membres
Messages : 69
Membre n° : 7 384
Inscrit le : 18 Avril 2007






Voila j'ai tout re-uploader .

La suite tout à l'heure si j'ai le temps d'uploader ou deman :doute:


--------------------
Fataliste, il nourrissait la conviction qu'il existe certaines puissances superieures auxquelles l'homme, et le soldat en particulier, ne peut resister. Au nombre de ces puissances, il comptait en premiere ligne les cigares et le champagne, la volaille froide et le saucisson à l'ail.
Marx parlant de Napoléon III
PMEmail Poster
Top
Beto  Hors ligne
Ecrit le : Lundi 23 Juillet 2007 à 18h37
Quote Post


Le Saigneur des Agneaux

Vainqueur de l'open solo II, Champion du GOTM 2007 Vainqueur GOTM 10/06, 01/07, 03/07, 07/07 & 10/07

********

Groupe : Membres
Messages : 11 827
Membre n° : 5 016
Inscrit le : 17 Juillet 2006


-



:applau2:

C'est beaucoup mieux comme ça.
PMEmail Poster
Top
Challenge  Hors ligne
Ecrit le : Mardi 24 Juillet 2007 à 8h23
Quote Post


Le Conquérant



*****

Groupe : Membres
Messages : 321
Membre n° : 725
Inscrit le : 16 Avril 2004






Sympa de mettre les fleches de mouvement moi j'apprécie c'est beaucoup plus pratique pour suivre les campagnes :aniv10:


--------------------
On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde.
PMEmail Poster
Top
tachy  Hors ligne
Ecrit le : Mardi 24 Juillet 2007 à 13h38
Quote Post


Le Terrible



***

Groupe : Membres
Messages : 69
Membre n° : 7 384
Inscrit le : 18 Avril 2007






2éme guerre Arabo-Grecque: Gottërdammerung




11) Campagne du centre ; 2éme partie


(IMG:http://img260.imageshack.us/img260/6159/obgrecen1908la6.jpg)


OB Grec en 1908



Après la prise de la Mecque, Lee a assuré à Saladin XLVI que l’ennemi ne pourrait poursuivre longtemps son avancée, si loin de ses bases. Néanmoins, personne dans le camp arabe ne pouvait nier la gravité de la situation : les arabes avaient perdu 5 villes importantes (Médine, fustat, Najran, Boukhara, la Mecque) et leur moyen diminuaient inexorablement au fur et à mesure des nouvelles conquêtes grecques. Lee a donc proposé à saladin XLVI la stratégie de la dernière chance : Les arabes devraient rester sur la défensive au centre et lutter jusqu’à la mort pour défendre leurs villes (mais Lee ne doutait pas qu’elles finiraient par tomber). Lee explique sa stratégie dans une note adressée à Saladin au printemps 1807 :"

Les dommages que les grecs ont porté à notre économie et la puissance de la Grèce, rendent illusoires, désormais, la victoire à long, voire même à moyen terme. Notre dernière chance consiste à forcer une paix sur le court terme, d’ici une dizaine d’années. Cela exigera d’immenses sacrifices mais c’est possible dans la mesure où la lassitude commence à grandir chez le peuple grec et qu’un parti pro-arabe, désirant la fin de l’oppression que subit notre pays se dessine dans les principales villes grecques. Il nous faut augmenter cette lassitude et si possible pousser à un renversement de Josef Durosep ou à son assassinat. Pour cela il nous faut montrer à l’ennemi que nous avons encore un grand potentiel et lui infliger des pertes importantes de manière à augmenter le désir d’arrêter la guerre qui gagne aussi leur armée. Enfin il faut pousser notre nouvel allié, Chaka à intensifier ces opérations et à débarquer en Grèce même : ‘est notre seul moyen de pousser les grecs à une paix de compromis. Je propose donc de baser notre stratégie des 8 prochaines années sur 3 points :
-défense acharnée des troupes au centre en injectant qu’un minimum de renforts
-contre attaque à l’est, là ou de nombreux renforts grecs arrivent éparpillés et ou nos troupes sont hors d’atteinte de leurs aviation basée à Najran.
-tentative de déstabilisation du régime grec, soutien du parti pour la paix et si possible assassinat de Josef Durosep. »



Lee sent bien toute la précarité et le faible espoir de réussite de cette stratégie mais il n’a rien d’autre auquel se raccrocher. Même si la production de guerre arabe est à son apogée en 1908 elle reste bien inférieure à la production grecque. Lucide, il note dans son carnet personnel : L’heure de vérité est venue. Si dans 7, au plus 8 ans ma stratégie n’a pas remporté un succès total, l’Arabie sera perdue.
Du côté grec la stratégie est plus simple et entièrement décidée par l’incorruptible : Anéantir un maximum de villes arabes pour pousser le pays à la capitulation sans conditions. Les opérations sur le front centre entre 1907 et 1915 sont donc la confrontation de ces deux stratégies.

Le centre de l’Arabie devient un sanglant champ de bataille. Chiraz est prise en 1907 après un assaut des blindés de Joukov.

(IMG:http://img260.imageshack.us/img260/4855/bombardementdechirazwp3.jpg)
Bombardement de Chiraz



Puis la grande ville du centre, Bagdad succombe sous les coups répétés de Jules Martel en 1911. L’assaut a été difficile car l’aviation basée à Najran n’a pu atteindre la ville et les grecs ont perdu près de 100000 hommes. Ainsi, Jules Martel écrit :« Les assauts étaient de plus en plus durs pour nous ; Les arabes avaient l’ordre de tenir à tout prix et malgré les bombardements les assauts étaient de longs combats de rues sans merci ou tout se terminait souvent au corps à corps. Les arabes disposaient de nouveaux blindés lourds beaucoup mieux armés et blindés que les nôtres même si ils étaient beaucoup moins nombreux. Nous avions de plus en plus de mal à combler la perte. »

(IMG:http://img260.imageshack.us/img260/2771/assautsurbagdadnb3.jpg)
L'armée grecque s'avance vers Bagdad



(IMG:http://img260.imageshack.us/img260/4994/julesmartellancelultimexs4.jpg)


Ultime assaut sur Bagdad en 1911



Les assauts à répétition ont usé l’armée grecque. Les arabes tentent d’en profiter en harcelant les renforts et les convois de ravitaillement. Pour l’armée de Martel, la situation est très délicate mais il parvient, grâce à un emploi habile des hélicoptères de combats a neutraliser toutes les attaques arabes sur ses arrières. Enfin plus à l’ouest, en 1912 les blindés de Joukov prennent Merw, la dernière ville arabe du centre. La campagne du centre est close en 1914.

(IMG:http://www.interet-general.info/IMG/Italie-Tiger-Detruit-1.jpg)


char lourd arabe detruit par des helicopteres de combat dans le desert d'Aujrat



Qu’en est-il des autres opérations de Lee pour son plan de la dernière chance ? La mainmise se Josef Durosep sur l’administration et le gouvernement grec ont rendu toute action impossible. Sa police secrète, le NKVD et les groupements socialistes ont décapité les mouvements pacifistes et leurs sympathisants lors des purges de 1912. L’incorruptible en a profité pour renforcer encore son pouvoir personnel sur la Grèce. Quand à Chaka, il s’est vite révélé très décevant. Après la destruction de la majeure partie de sa flotte lors de la bataille des côtes grecques il oublie ses plans et s’entend avec Josef Durosep sur une trêve de longue durée. La paix définitive n’interviendra cependant qu’en 1926.

Fin 1914, Lee ne se fait plus guère d’illusions sur la poursuite de la guerre. Son plan a entièrement échoué et l’industrie arabe, peu à peu privé d’indispensables matières premières décline. S’il ne l’avoue pas encore il sait que c’est le début de la fin.



12) Les opérations navales : 1905-1924

Lors de l’entrée en guerre des Zoulous, l’état major grec ignore tout du potentiel militaire de ces nouveaux ennemis et on songe sérieusement à ce moment là d’une paix avec saladin pour protéger le pays d’un éventuel débarquement. Mais la flotte zouloues n’aligne encore que des frégates obsolètes qui sont pulvérisées lors de divers engagements navals sur la côté ouest de la Grèce. Les pertes grecques sont nulles tandis que les zoulous perdent 120 frégates et de nombreux autres navires. La guerre avec l’Arabie continue.

(IMG:http://img260.imageshack.us/img260/4193/bataillenavalevszoulousrs8.jpg)


L'issue de la bataille navale des côtes de grêce ne fait pas d'illusions...




La flotte grecque restera toujours maitresse des eaux et affrontera victorieusement les seules unités navales arabes modernes lors des batailles navales de Yusmana et de Damas et 1908 et 1919. Elle finira de couler la flotte de pêche et la flotte marchande arabe tandis que les derniers navires de guerre arabes seront détruits dans leurs ports par l’aviation grecque après la prise de damas. En 1920, la flotte arabe aura cessé d’exister.

(IMG:http://img260.imageshack.us/img260/4718/premieraffrontementavecei3.jpg)


Premiere victoire sur un destroyer arabe



(IMG:http://img525.imageshack.us/img525/7362/laviationbombardelamarign3.jpg)


L'aviation grecque detruit ce qui reste de la marine arabe en 1919-1920



13) Fès et Damas :


Après Bagdad, Jules Martel attaque Fès, située à seulement 100 kilomètres du nouveau siège du gouvernement arabe : Kufah. Il encercle la ville en s’installant dans les montagnes et lance l’assaut à la fin de l’été 1917. Les arabes perdent, en plus d’un centre industriel de première importance et ses mines de charbon, un important nœud de communication qui reliait l’ouest et le sud de ce qui reste de l’Arabie.

(IMG:http://img260.imageshack.us/img260/5902/julesmartelprendfsec9.jpg)


assaut sur Fés



A l’ouest Joukov lance l’assaut sur damas que la garnison a juré de défendre jusqu’à la mort. Après la défaite de ses 3 premières vagues d’assaut et alors que le moral baisse dangereusement chez ses troupes il lance lui-même l’assaut avec une division blindée d’élite. Alors que le combat atteint son paroxysme avec une division d’infanterie arabe son char est detourelée par un obus antichar et explose. La perte du plus grand général de l’armée blindée grec consterne le pays. Mais dans l’immédiat, l’armée du défunt ne désire qu’une chose : le venger : Elle attaque alors avec une férocité inouïe Damas qui est emportée en 1918.

(IMG:http://img260.imageshack.us/img260/6622/mortdejoukovsx1.jpg)


mort de Joukov devant damas




14) L’effondrement de l’Arabie

Après Fès, Jules martel se lance à l’assaut de Kufah ou règnent, pour peu de temps encore, un saladin XLVI dépassé par les événements et un Lee qui attend, résigné, la défaite. Celui-ci est cependant décidé à faire payer cher aux grecs cette victoire. Il fortife entièrement la ville, fait venir des renforts et d’immenses stocks de munitions et d’armes. Il est vrai que lorsque Jules Martel atteint Kufah ses effectifs sont réduits : 4 divisions d’artillerie, 2 d’hélicoptères aux deux tiers de leurs effectifs, une de marines aux deux tiers également et 7 d’infanterie. Il sera renforcé, au moment de l’assaut par deux divisions blindées. Jules Martel sait néanmoins que c’est sa dernière bataille. L’assaut de Kufah commence par un immense bombardement, le 1er Mai 1921 : Toute l’artillerie est donnée, laminant les positions défensives arabes. Puis l’assaut dans les ruines commence, longue succession de combats au corps à corps, d’attaques et de contre-attaques ou la supériorité numérique grecque fait peu à peu la différence. Le Marechal Lee, résigné depuis 7 ans est tué un fusil à la main alors qu’il commandait une contre attaque désespérée pour reprendre la gare d’Aujrat par ou arrivait le ravitaillement. Quand au roi saladin XLVI et à la reine ils se donnent la mort dans l’hôtel de ville lorsque les troupes grecques s’en approchent. Le 27 Mai la bataille est finie. Les quelques milliers d’arabes qui résistaient encore près de l’hôtel de police se rendent.

(IMG:http://www.interet-general.info/IMG/germany1945.jpg)


vue des ruines de Kufah



Théoriquement, le pouvoir doit revenir au fils de saladin XLVI refugié à Aujrat mais un peu partout des révoltes éclatent dans les dernières villes arabes pour réclamer la république. A Aujrat le jeune héritier est exécuté par un comité insurrectionnel tandis qu’en plusieurs points l’armée se mutine.

Tandis que le pouvoir politique déserte un peu partout, l’armée et le pays eux-mêmes s’effondrent. La prise de Kufah est en effet suivi d’une chevauchée fantastique du général Rokossovki, ancien second de Joukov qui parti de Damas en 1919 avec des éléments blindés prend Yusmana en 1920 et Tihurasan en 1924. Ce qui reste de l’Arabie (Eden et Aujrat) s’effondre entièrement tandis que l’autorité centrale s’efface.




15) Les traités de paix


Josef Durosep savoure son triomphe. Après 45 longues années il tient les ruines de l’Arabie entre ses mains. Un gouvernement provisoire est forcé de rédiger la capitulation sans condition de l’Arabie et à accepter la domination totale des grecs sur le pays. Josef Durosep ne ménage pas les arabes : Il les humilie et les appauvrit avec une certaine cruauté. Il exige la cession de la ville de Mouttara situé sur une île au sud de l’empire coréen, Le démantèlement de toutes les forces armées arabes et la livraison de tout leur stocks d’armes et de munitions à l’armée grecque, la paiement d’une réparation de 200 milliard de drachmes (soit 250 ans du PIB arabe de 1925), et la livraison de l’intégralité de la production pétrolière et ovine de l’Arabie sans contrepartie. Ces mesures infamantes doivent être acceptées par le gouvernement provisoire arabe pour conserver un semblant de souveraineté politique. Abdel Guizot, député de l’assemblée provisoire se souvient :
« Nous sommes passés près de l’anéantissement pur et simple. L’incorruptible nous tenait vraiment dans sa main et pouvait nous anéantir à la moindre velléité de refus : les 3 premières années après la capitulation ont donc été terribles. Le peu de choses que nous produisions était exigé du vainqueur sans aucune contrepartie, alors que la famine sévissait et que l’économie était en lambeau. Seuls les événements postérieurs ont sauvé notre pays de l’annexion pure et simple à la Grèce »



Pendant ce temps, en Grèce, l’opposition a Josef Durosep s’est considérablement amplifiée. Pour se réconcilier l’opinion populaire il décide de lui offrir un nouveau triomphe : Mettre fin à l’empire Perse. La guerre est déclarée en 1925 et deux ans plus tard les archers et catapultes Perses voient arriver des chars sur leurs plages. C’est la fin du légendaire empire Perse. Mais Josef Durosep n’assistera pas à son triomphe : Lors du défilé du 1er Mai 1927 et malgré toutes les précautions prises, il est abattu par l’étudiant Nicolas Princip au pistolet. Ce que les espions arabes ont toujours échoué à réaliser se produit enfin. Le dictateur socialiste qui a fait régner 55 années de terreur sur la Grèce s’éteint à 90 ans. C’est le début d’une formidable mouvement………..


--------------------
Fataliste, il nourrissait la conviction qu'il existe certaines puissances superieures auxquelles l'homme, et le soldat en particulier, ne peut resister. Au nombre de ces puissances, il comptait en premiere ligne les cigares et le champagne, la volaille froide et le saucisson à l'ail.
Marx parlant de Napoléon III
PMEmail Poster
Top
tachy  Hors ligne
Ecrit le : Samedi 28 Juillet 2007 à 13h08
Quote Post


Le Terrible



***

Groupe : Membres
Messages : 69
Membre n° : 7 384
Inscrit le : 18 Avril 2007






L'ére Contemporaine





L’essentiel de ce résumé est tiré du programme de terminale ES, programme de 2012, conforme aux directives de l’éducation nationale.


La fin de la dictature communiste et le rétablissement de la république :

I) La succession de Josef Durosep et le contexte de 1927

A la mort de Josef Durosep, la constitution du régime prévoit l’élection d’un nouveau président par l’assemblée. Naturellement, l’assemblée de 1927 est dominée à 100 % par le PSG, seul parti autorisé mais malgré toutes les précautions qui ont été prises au temps de Josef Durosep pour que les députés soient les plus dociles au régime, près de la moitié des députés de 1927 ont des positions ouvertes qui différent des vues du parti. Il y a un groupe social démocrate, un groupe libéral, un groupe nationaliste. Les élections d’aout 1927 mettent néanmoins un socialiste de stricte obédience, ancien compagnon de Josef Durosep, Nikita Babeuf. Cela a été possible par un vote massif des députés obéissant aux consignes du parti et à la désunion de l’opposition qui n’a pas entièrement voté en faveur du candidat social démocrate, jules Gambetta. Nikita Babeuf a également réussi à attirer par sa volonté de démocratisation et de libéralisation du régime.
Néanmoins, L’opinion de 1927 est largement hostile au régime qui de salut public s’est transformé en régime d’opinion. De larges classes de la population vivent désormais dans la misère tandis que la corruption ronge l’administration. Le régime peut à peine conter sur le soutien de l’armée car même si il l’a mené à la gloire et à l’anéantissement d’un dangereux rival. Le plus illustre chef de l’armée, Jules Martel réclame une démocratisation tandis que le général Pizarro, chef de l’état major affirme déjà publiquement ces opinions libérales.

II) Le président contre l’assemblée



Face à cette hostilité presque totale, Nikita Babeuf n’a que deux options : Soit de nouvelles purges et une nouvelle terreur pour re-asseoir le régime dans le sang. Soit une libéralisation précipitée du régime pour le sauver tout en tuant son fond dictatorial. Il va le précipiter à la chute en ne faisant ni l’un ni l’autre. S’il accepte une timide libéralisation (petit abaissement du cens, autorisation de la création de nouvelles radios et de nouveaux journaux, strictement censurés). A cette agitation va bientôt venir s’ajouter une grave crise économique. La fin de la guerre laisse sans emploi tout le secteur de l’armement est des millions d’ouvriers se retrouvent sans emplois tandis que les usines ferment par milliers. Cette déconfiture économique plonge le pays dans une grave crise, la famine réapparaissant même en certains endroits. Devant la gravité de la situation le Nikita Babeuf doit donner une nouvelle légitimité au régime en décidant de nouvelles élections législatives au cens de 1927. C’est un triomphe libéral et démocrate qui submerge le pays en Mars 1927. Celle-ci n’est plus que virtuellement soumise au parti et va d’entrée de jeu pousser la crise à son final en débattant des mesures inacceptables pour l’exécutif : libéralisation totale de tous les medias et de nombreux secteurs de l’économie. Nikita Babeuf est dépassé par les événements et décide avec ce qui lui reste de forces un coup d’état pour reprendre les reines du pays. Celui-ci est programmé pour le 1er Mai 1928 par une prise de l’assemblée et la prise de contrôle de plusieurs villes importantes.

III) Le Ier Mai 1928


Le coup d’état de Nikita Babeuf commence par des mouvements de militants socialistes à Athènes pour prendre l’assemblée. Les troupes socialistes vont alors rencontrer une résistance inattendue de la part de la foule et d’éléments de l’armée qui se dressent contre la milice de Nikita Babeuf. Celui-ci qui s’était rendu à l’assemblée en prévision du putsch est mis hors la loi par les députés tandis que ses gardes sont massacrés. Le contrôle des autres villes échouent de la même manière. La haine du régime a poussé à une alliance de toutes les tendances politiques, de toutes les couches sociales et même à l’union du peuple et de l’armée. Au soir du 1er Mais jules Gambetta proclame la déchéance du gouvernement et la préparation d’une nouvelle constitution.
La régime socialiste n’a survécu que d’un an à Josef Durosep : Seule sa poigne de fer a permis durant les dernières années de la guerre à un régime détesté de survivre. Mais l’échec pathétique de Nikita Babeuf met pour longtemps son héritage au ban de la vie politique grecque. L’administration sera purgée par des mouvements populaires tandis que Nikita Babeuf sera condamné à une courte majorité à la peine de mort pour crime contre l’état.


IV) La constitution de la IIème république


Cette constitution, terminée le 15 décembre 1928 établit les bases d’un régime démocratique et républicain. Le gouvernement tire sa légitimité du suffrage universel et de la volonté seule du peuple. Dans le contexte de 1928 elle est aussi obsédée par la protection des libertés, y compris en économie. Même si les industries importantes restent sous le contrôle de l’état tout le reste est libéralisé. Même si elle a été établie à la va-vite cette constitution va se révéler étonnamment stable et résistante, garantir la prospérité et elle est encore en vigueur de nos jours.




La prospérité : 1930-2012

En 1928, donc l’économie grecque est au bout de son rouleau. La famine n’est évitée une deuxième fois que grâce à la réquisition de 20 millions de quintaux en Arabie et à la vente d’’immenses quantités d’armes aux incas et aux chinois, notamment. Mais après ces mesures d’urgence la prospérité revient rapidement. Dès 1930 la production revient à son niveau de 1925. Puis la Grèce va rapidement redevenir la première puissance mondiale grâce à une croissance forte de près de 40 ans. Cette croissance sera soutenue par une explosion démographique colossale : En 190, la Grèce compte 33 millions d’habitants. Aujourd’hui elle en compte 92 millions soit près du triple.

(IMG:http://img505.imageshack.us/img505/8944/economiegrecque19302012gs6.jpg)


economie grecque :1930-2012



Les innovations:1930-2000:

-1941: informatique

(IMG:http://img505.imageshack.us/img505/6076/informatique1941ec7.jpg)



-1948: genetique

(IMG:http://img262.imageshack.us/img262/6191/genetique1948yp5.jpg)



-1952: fission nucleaire

(IMG:http://img249.imageshack.us/img249/5080/fissionnucleaire1952ph3.jpg)



-1958: robotique

(IMG:http://img516.imageshack.us/img516/4725/robotique1958gq9.jpg)



-1969: fusion nucléaire

(IMG:http://img516.imageshack.us/img516/4411/fusionnucleaire1969bs3.jpg)



-quelles seront les technologies de l'avenir?

(IMG:http://img516.imageshack.us/img516/5080/techfuturesax5.jpg)






Le contexte international : 1930-2012


La république cesse la politique cruelle commencée par l’incorruptible envers l’Arabie. Les réquisitions sans contrepartie sont arrêtées dès 1933 tandis que l’aide au développement du pays commence. Pour les arabes, c’est la fin de 9 ans d’asphyxie. Aujourd’hui l’Arabie reste une république sœur que la Grèce traite sur un pied d’égalité.
En 1956, les incas créent l’ONU pour réglementer les différents conflits dans le monde. Ils parviennent à garder le siège entre 1956 et 1972. Mais par la suite les grecs le conserveront grâce au rapprochement avec Qin Shi Huangdi. D’autre part le début de la guerre Sino- inca déclenchée par Huayna Capac en 1973 donne beaucoup plus d’influence aux grecs à l’Onu et dans le monde. La course spatiale commence en 1973 pour les grecs. Le premier grec marche sur la lune cette année là mais par la suite le mouvement s’accélère de plus en plus. Les essais pour s’emparer des plans et saboter la production du module d’amarrage grec échoueront en 1975 et 1982. Mais en 1986 l’agent GIC Rambo parvient enfin à s’en emparer et même à révéler aux grecs l’intégralité des positions de l’armée incas, qui seront généreusement données aux chinois contre de nombreuses facilités à l’ONU.


La course spatiale


La course spatiale commence en 1973 pour les grecs. Le premier grec marche sur la lune cette année là mais par la suite le mouvement s’accélère de plus en plus.
L’espionnage joue aussi un rôle important. Les grecs, très inquiets des progrès incas en matière spatial au début des années 50 créent l’agence secrète GIC (groupement d’intervention Capac) dont le but et de dérober des informations à l’adversaire et de perturber au maximum le programme spatial inca. Les agents GIC-1001 et GIC-tachy repèrent la construction du module d’amarrage inca mais échouent à le saboter et se font capturer par les incas. La mission est alors confiée à un agent d’exception GIC-Rambo. Celui-ci ne réussit pas à saboter la construction mais réussit à recueillir des informations supplémentaires sur le module d’amarrage et même à révéler au gouvernement grec l’ordre de bataille de l’armée incae et le positionnement de toutes les forces incaes en 1986. Ces informations seront généreusement données aux chinois contre de nombreux votes favorables à l’ONU.

(IMG:http://img259.imageshack.us/img259/5521/sylvainlr8.jpg)


L'agent GIC-Rambo



Mais dès le début des années 80, la Grèce prend une avance considérable dans la course spatiale. Le gouvernement grec met le paquet tandis que ses plus sérieux concurrents dans ce domaine, les empires incas et chinois sont embourbés dans une terrible guerre qui absorbe tous leurs moyens. Atteindre Proxima du Centaure n’est cependant pas chose aisée. Cela nécessite d’envoyer un vaisseau de plus de 1000 tonnes, impossible à lancer depuis la surface même avec les plus puissants moteurs à fusion nucléaire. Les ingénieurs grecs réalisent alors un projet titanesque : Un ascenseur spatial qui permettra de hisser les modules du vaisseau jusqu’à l’espace ou ils seront assemblés.

(IMG:http://img516.imageshack.us/img516/6194/lascenseurspatial1989iz1.jpg)


L'ascenseur spatial lors de son premier decollage



(IMG:http://img516.imageshack.us/img516/8861/ascenseurtransportantderm9.png)


Vers des mondes inconnus...



Pour accélérer encore les recherches et les mises au point, les grecs créent internet en 1993 pour coordonner les informations. Celui-ci connaitra un développement spectaculaire par la suite.

(IMG:http://img516.imageshack.us/img516/2761/internet1993ma0.jpg)


...tandis que le notre est de plus en plus petit: Internet



La coque du vaisseau Humanity est terminée et assemblée en 1996. On y adjoint ensuite les tuyères, le module de stase, un module d’amarrage supplémentaire et enfin le moteur à fusion nucléaire. 200 hommes et femmes issus de toutes les civilisations sont formés pour leur périlleuse mission. Enfin après 40 ans de programme spatial, tout est prêt. En 2012, humanity se détache du module d’amarrage de l’ascenseur spatial pour s’envoler là ou l’homme n’a jamais encore pénétré…..


--------------------
Fataliste, il nourrissait la conviction qu'il existe certaines puissances superieures auxquelles l'homme, et le soldat en particulier, ne peut resister. Au nombre de ces puissances, il comptait en premiere ligne les cigares et le champagne, la volaille froide et le saucisson à l'ail.
Marx parlant de Napoléon III
PMEmail Poster
Top
holocanthe  Hors ligne
Ecrit le : Samedi 28 Juillet 2007 à 23h13
Quote Post


Poisson Pané

Champion du GOTM 2005, Vainqueur GOTM 06/07, 11/07, 08/08, 03/09, 2e du classement glissant GOTM

********

Groupe : Membres
Messages : 14 410
Membre n° : 1 279
Inscrit le : 14 Décembre 2004
-

-



:applau2: :applau2: :applau2:


--------------------
Pomacanthidae Euxiphipops Xanthometopon
PMEmail Poster
Top
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :

Topic Options Pages : (3) 1 [2] 3  Reply to this topicStart new topicStart Poll

 

©2004 Skin IBF www.civfr.com par Lagalette

 
 

               Ce site est hébergé par IMINGO

MKPortal M1.1 Rc1 ©2003-2005 All rights reserved
Page affichée en 0.01837 secondes avec 4 requêtes